Accueil » Sécurité publique - Incendie » Prévention

Conseils de prévention

Protégez-vous contre les incendies à la maison!

La négligence et l'imprudence peuvent causer des incendies à la maison. Vous pouvez vous protéger contre les incendies par les gestes simples suivants :

  • Ne laissez jamais d'aliments, surtout de l'huile, chauffer sans surveillance sur la cuisinière;
  • utilisez une friteuse à contrôle thermostatique pour faire de la friture;
  • mettez les articles pour fumeurs hors de la portée des enfants;
  • NE FUMEZ JAMAIS AU LIT;
  • entreposez les liquides inflammables comme la peinture et les solvants, loin des sources de chaleur;
  • entreposez À L'EXTÉRIEUR les réservoirs d'essence et de propane.

Source : Ministère de la Sécurité publique du Québec

Indice d'inflammabilité de la SOPFEU

Quoi retenir?

Fort utile, cette information incite à la prudence et contribue à réduite le nombre d’incendie.

  1. BAS : Le combustible s’allume difficilement. Le feu brûle lentement et il se contrôle sans difficulté.
  2. MODÉRÉ : Le feu s’allume et se propage de façon modérée. Il se
    contrôle généralement bien.
  3. ÉLEVÉ : Le combustible s’enflamme facilement. Le feu se propage en peu de temps et il est difficile à contrôler.
  4. EXTRÊME : Le combustible s’enflamme rapidement, à partir d’une petite source de chaleur. Le feu se propage à grande vitesse et il peut devenir incontrôlable.

Lorsque l'indice est extrême la SOPFEU peut décider d'interdire l'émission de permis de brûlage.

 

Avertisseur de fumée Avertisseur de monoxyde de carbone

Extincteur portatif

Avertisseur de fumée

Entretien

  • Vérifier la pile au printemps et à l’automne, lors du changement d’heure.
  • Changer la pile dès que l’avertisseur de fumée émet un signal intermittent. Ne jamais utiliser de pile rechargeable.
  • Passer légèrement l’aspirateur à l’intérieur de l’avertisseur, au moins une fois par année.
  • Généralement, il faut remplacer les avertisseurs de fumée dix (10) ans après la date de fabrication indiquée sur l’avertisseur.

Le locataire d’un logement ou d’une chambre, pour une période de six (6) mois ou plus, doit prendre les mesures nécessaires pour assurer le bon fonctionnement des avertisseurs de fumée situés à l’intérieur du logement ou de la chambre qu’il occupe, incluant le changement de pile au besoin; si l’avertisseur de fumée est défectueux, il doit en aviser le propriétaire sans délai.

Ne jamais peindre un avertisseur de fumée.

Ne jamais retirer la pile.

Installation

L’avertisseur de fumée constitue le meilleur moyen de sauver votre vie et celle de vos proches. Le logo ULC doit apparaître sur l’avertisseur de fumée.

L’avertisseur de fumée à ionisation est le plus courant. Il s’installe près des chambres à coucher. L’avertisseur de fumée à cellule photoélectrique s’installe près de la cuisine, de la salle de bain ou des appareils de chauffage, car il déclenche moins d’alarmes inutiles causées par la vapeur d’eau ou de cuisson.

Dans les logements comportant plus d’un étage, au moins un (1) avertisseur de fumée doit être installé à chaque étage à l’exception des greniers non chauffés et des vides sanitaires.

Lorsque l’aire d’un étage excède cent trente (130) mètres carrés, un avertisseur de fumée additionnel doit être installé pour chaque unité de cent trente (130) mètres carrés ou pour toute partie d’unité excédant la première unité de cent trente (130) mètres carrés.

Les avertisseurs de fumée doivent être fixés au plafond ou à proximité de celui-ci, conformément aux directives d’installation fournies par le manufacturier de l’appareil. Il doit être installé à une distance minimum de dix (10) cm (4 po) du mur. S’il est installé sur le mur, il doit être installé entre dix (10) et trente (30) cm (4 à 12 po) du plafond.

Pour les nouvelles constructions, les avertisseurs de fumée doivent être électriques. Pensez à en installer un qui fonctionne également avec une pile.

Le propriétaire du bâtiment doit installer et prendre les mesures nécessaires pour assurer le bon fonctionnement des avertisseurs de fumée exigés.

Avertisseur de monoxyde de carbone

Entretien

Il est important de lire les instructions du fabricant pour l’entretien de l’avertisseur.

  • Nettoyez les avertisseurs de monoxyde de carbone tous les six (6) mois. Il s’agit de passer doucement l’aspirateur, muni d’une brosse souple, dans les orifices. Il ne faut pas toucher les capteurs avec l’embout en plastique de l’aspirateur.
  • Vérifiez régulièrement l’alimentation électrique ou la pile en mettant l’appareil à l’essai une fois par mois.
  • Remplacez la pile de l’avertisseur de monoxyde de carbone au changement d’heure, au printemps et à l’automne.
  • Remplacez l’avertisseur de monoxyde de carbone selon les directives du fabricant

Quoi faire lors d’une alarme?

Si votre avertisseur de monoxyde de carbone sonne, quittez immédiatement les lieux, appelez le 9-1-1, ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis des pompiers.

Nous vérifierons la quantité de monoxyde de carbone dans le bâtiment à l’aide de détecteur précis et trouverons et fermerons la source de l’émission.

Il y a des centaines d’intoxications annuellement au Québec, dont une quinzaine sont mortelles. Les intoxications surviennent lorsque l’appareil ou le véhicule fonctionne mal ou lorsqu’il est utilisé dans un espace fermé ou mal ventilé.

Installation

L’avertisseur de monoxyde de carbone est un petit appareil conçu pour mesurer, sur une base continue, la concentration de monoxyde de carbone dans l’air ambiant. Il émet un signal d’alarme avant que ce gaz représente un risque important pour la santé et que les personnes éprouvent des symptômes d’intoxication. Le monoxyde de carbone est un gaz inodore, incolore et sans goût.

Actuellement, l’avertisseur de monoxyde de carbone est le seul moyen existant pour détecter la présence de monoxyde de carbone dans une résidence.

Un avertisseur de fumée ne protège pas contre le CO.

Vous devriez installer un avertisseur de monoxyde de carbone s’il y a un garage attenant à la maison, si vous avez un appareil de chauffage au mazout, au bois ou au gaz, si vous avez des appareils fonctionnant au propane ou au gaz naturel.

Installez votre avertisseur de monoxyde de carbone près des chambres à coucher afin d’entendre l’alarme pendant votre sommeil.

Il est préférable d’installer un avertisseur à chaque étage de la maison. Évitez de l’installer à l’intérieur d’un garage. Les concentrations de monoxyde de carbone augmentent trop rapidement dans un garage, même si celui-ci est ouvert.

Évitez de l’installer dans une pièce non aérée où sont entreposés des produits chimiques qui pourraient endommager les composantes de l’avertisseur.

Certains modèles s’installent au plafond et d’autres sont installés dans une prise électrique. Référez-vous aux directives du fabricant.

Extincteur portatif

Choisir un extincteur

Les extincteurs portatifs doivent être choisis conformément à la norme NFPA-10 Édition 1998.

Il y a cinq classes de feux qui influencent le choix d’un extincteur :

  • La classe A : les matériaux tels le papier, le bois, le carton...
  • La classe B : les liquides inflammables, les liquides combustibles et le gaz
  • La classe C : l’équipement électrique sous tension
  • La classe D : les métaux combustibles tel le magnésium
  • La classe K : les huiles de cuisson à haute température

Le choix d’un extincteur dépend de l’usage du bâtiment, de son contenu et des risques d’incendie. Pour la maison, nous vous recommandons de choisir un extincteur de type ABC contenant cinq (5) livres de poudre. Pour tout autre bâtiment qu’une résidence, référez-vous à un spécialiste ou contactez-nous.

Entretien

Les extincteurs portatifs doivent être inspectés et entretenus conformément à la norme NFPA-10.

Si l’extincteur a été utilisé ou si une anomalie est décelée, des mesures correctrices doivent être immédiatement prises.

Il y a une différence entre l’entretien d’un extincteur installé dans une résidence et celui installé dans un autre bâtiment.

Pour un extincteur installé dans une résidence, nous vous suggérons de faire effectuer une maintenance tous les six ans et un test hydrostatique tous les douze ans s’il s’agit d’un extincteur à poudre.

Pour un extincteur installé ailleurs que dans une résidence, une inspection annuelle est obligatoire. Une maintenance et un test hydrostatique doivent être faits selon le type d’extincteur et un échéancier précis inscrit dans la norme NFPA-10. Faites appel à une compagnie spécialisée pour ces inspections.

Si des colporteurs sonnent à votre porte pour la vente et l’entretien d’extincteurs portatifs, sachez qu’ils ne sont pas mandatés par le service incendie de la MRC de D’Autray. La délivrance d’un permis de colporter n’est pas une garantie d’honnêteté ou de compétence. Soyez vigilants!

Installation

Les extincteurs portatifs doivent être installés conformément à la norme NFPA-10.

Les extincteurs situés à proximité d’endroits présentant un risque d’incendie doivent être placés de façon à permettre à l’utilisateur d’y accéder sans être exposé à des risques inutiles.

Les extincteurs pouvant subir une corrosion ne doivent pas être installés dans un milieu corrosif à moins d’être bien protégés contre la corrosion.

Dans les immeubles résidentiels d’un (1) ou deux (2) logements, il n’est pas obligatoire d’avoir un extincteur portatif, mais nous vous le recommandons. Particulièrement, si vous possédez un chauffage d’appoint.

Dans une résidence privée, nous recommandons de l’installer dans un point central et toujours près d’une porte menant à l’extérieur. L’extincteur portatif doit être accessible en tout temps. Si vous le placez au mauvais endroit, vous pourriez vous retrouver piégé par la fumée.

Il n’est pas permis de laisser un extincteur portatif au sol. Les extincteurs doivent être installés sur un support et être facilement visibles.